Controverses… êtes-vous prêt.e.s à tout entendre ?

L’association les 4 Vents (qui n’a rien à voir avec l’auberge du même nom ;-)) revient cet automne pour un 24ème cycle de conférences dont voici l’affiche :

 

Quatre soirées pour aborder des sujets controversés, se forger sa propre opinion et lutter contre la fast-information.

Le mardi 15 octobre au Nouveau Monde, il sera question du mensonge. En effet, tout le monde aime faire de petits – ou de grands – arrangements avec la vérité. Qui n’a jamais prêché le faux pour savoir le vrai ? Qui n’a jamais menti pour séduire ? Quelle famille n’a pas de secrets ?
En collaboration avec le festival de théâtre Friscènes, cette soirée aura un format original : une table ronde avec deux invités (Joséphine de Weck & Eric Bulliard), agrémentée d’intermèdes théâtraux avec des comédiennes et comédiens en formation.

Le mercredi 6 novembre au Nouveau Monde, le sujet sera le langage épicène / inclusif, une démarche visant à rendre tout à chacun-e attentif/ive à sa manière de s’exprimer, sans discrimination. Car au XVIIe siècle, l’académie française a décrété que le masculin l’emportait sur le féminin. Notre façon de penser actuelle est-t-elle le fruit de cette décision ? Idem pour les rapports hommes / femmes dans la société ? Au XXIème siècle, le féminin doit-il neutraliser le masculin ? Sous forme de café scientifique, un panel d’invités dialoguera sans langue de bois sur le sujet et le public pourra réagir et poser ses questions.

Le mardi 12 novembre à la Kinderstube, la célèbre avocate Yaël Hayat viendra plaider sa cause. Elle a été l’avocate de Claude D., de Tariq Ramadan ou plus récemment, de l’assassin de la petite Semhar à Genève, dans un procès qui a fait grand bruit. Comment et pourquoi défendre ces hommes, que la société souvent répugne ? Elle présentera son parcours ainsi que sa conception de la défense, de la justice et ses convictions.

Le mardi 19 novembre à la Kinderstube, dernière soirée pour aborder des exemples concrets de controverses nées sur Internet, ainsi que leurs conséquences sur des votations neuchâteloises et fribourgeoises. Ce sera l’occasion de mettre en lumière le travail des modérateurs (community managers) du quotidien La Liberté. Vous verrez autrement les commentaires visibles sur les réseaux sociaux et découvrirez les sujets qui font le plus réagir sur la toile les fribourgeois.es 🙂

L’entrée à ces évènements est libre et les soirées sont généralement suivie d’un apéro.

A un de ces 4 🙂