Calendar

Mar
3
Tue
Kalakuta Republik @ Equilibre
Mar 3 @ 20:00

Extrait:

Le chorégraphe belgo-burkinabé Serge Aimé Coulibaly et le Faso Danse Théâtre ont créé, pour le Festival d’Avignon 2017, un spectacle inspiré par Fela Kuti, musicien nigérian et homme politique contestataire. Au plateau, sept danseurs rendent hommage au Shrine, une boîte de nuit de Lagos où l’inventeur de l’afrobeat faisait souffler un vent d’espoir et de révolte, prônant la résistance contre le pouvoir en place, l’ignorance et le cynisme ambiant. Les figures s’enchaînent, puissantes, rageuses, animées par une insatiable soif de vivre. Jazz et musiques traditionnelles se répondent pour faire naître une danse en résonance avec les envies de liberté de la jeunesse burkinabé. Une réflexion étourdissante sur la signification de l’engagement politico-artistique et de la contestation dans un monde globalisé.

Mar
5
Thu
déComposition @ Nuithonie
Mar 5 @ 19:00

Extrait:

Prix suisse de Danse 2015, la compagnie fribourgeoise DA MOTUS ! s’allie au Mondrian Ensemble, Prix suisse de Musique 2018, afin d’offrir une nouvelle création sensible et puissante. Une rencontre prometteuse dans laquelle compositions et décompositions seront simultanément à l’oeuvre, où fragmentation du mouvement et séquençage musical s’influenceront mutuellement. Les éléments de base issus de cette « déComposition » constitueront un concentré de rythme et de dynamique, façonnant une sorte d’humus chorégraphique et musical. Portée par des pièces musicales traversant les siècles, déComposition évoque les forces positives qui contiennent la notion de cycle et son potentiel de fertilité, aussi longtemps que l’on reste en relation avec l’organique.

Mar
6
Fri
déComposition @ Nuithonie
Mar 6 @ 20:00

Extrait:

Prix suisse de Danse 2015, la compagnie fribourgeoise DA MOTUS ! s’allie au Mondrian Ensemble, Prix suisse de Musique 2018, afin d’offrir une nouvelle création sensible et puissante. Une rencontre prometteuse dans laquelle compositions et décompositions seront simultanément à l’oeuvre, où fragmentation du mouvement et séquençage musical s’influenceront mutuellement. Les éléments de base issus de cette « déComposition » constitueront un concentré de rythme et de dynamique, façonnant une sorte d’humus chorégraphique et musical. Portée par des pièces musicales traversant les siècles, déComposition évoque les forces positives qui contiennent la notion de cycle et son potentiel de fertilité, aussi longtemps que l’on reste en relation avec l’organique.

Samedi 7 mars : Bord de scène à l’issue de la représentation.

Mar
7
Sat
déComposition @ Nuithonie
Mar 7 @ 20:00

Extrait:

Prix suisse de Danse 2015, la compagnie fribourgeoise DA MOTUS ! s’allie au Mondrian Ensemble, Prix suisse de Musique 2018, afin d’offrir une nouvelle création sensible et puissante. Une rencontre prometteuse dans laquelle compositions et décompositions seront simultanément à l’oeuvre, où fragmentation du mouvement et séquençage musical s’influenceront mutuellement. Les éléments de base issus de cette « déComposition » constitueront un concentré de rythme et de dynamique, façonnant une sorte d’humus chorégraphique et musical. Portée par des pièces musicales traversant les siècles, déComposition évoque les forces positives qui contiennent la notion de cycle et son potentiel de fertilité, aussi longtemps que l’on reste en relation avec l’organique.

Samedi 7 mars : Bord de scène à l’issue de la représentation.

Mar
8
Sun
déComposition @ Nuithonie
Mar 8 @ 17:00

Extrait:

Prix suisse de Danse 2015, la compagnie fribourgeoise DA MOTUS ! s’allie au Mondrian Ensemble, Prix suisse de Musique 2018, afin d’offrir une nouvelle création sensible et puissante. Une rencontre prometteuse dans laquelle compositions et décompositions seront simultanément à l’oeuvre, où fragmentation du mouvement et séquençage musical s’influenceront mutuellement. Les éléments de base issus de cette « déComposition » constitueront un concentré de rythme et de dynamique, façonnant une sorte d’humus chorégraphique et musical. Portée par des pièces musicales traversant les siècles, déComposition évoque les forces positives qui contiennent la notion de cycle et son potentiel de fertilité, aussi longtemps que l’on reste en relation avec l’organique.

May
14
Thu
Wonderung @ Nuithonie
May 14 @ 19:00

Extrait:

Après Nebula et META, la chorégraphe fribourgeoise Nicole Morel conçoit un nouveau projet hybride à la lisière de l’art plastique, de la musique et de la danse en compagnie du sculpteur Andrew Hustwaite et du compositeur Fabian Russ. Wonderung, contraction néologique de l’anglais wonder (merveille/ux) et de l’allemand Wanderung (migration/randonnée) simule la base d’entraînement de cinq futurs astronautes. Symbole par excellence de la capacité humaine à s’adapter dans un contexte profondément inconnu, cette mission spatiale fictive explore par le biais du mouvement notre lien au voyage, à l’isolement, à la découverte d’ailleurs et de soi. Une invitation à rêver d’autres possibles, qui explore sur plusieurs terrains d’expression la résonnance des corps face à leur environnement.

 

May
15
Fri
May B @ Equilibre
May 15 @ 20:00

Extrait:

Près de quarante ans après sa création, Equilibre a l’immense privilège d’accueillir May B, oeuvre fondatrice de Maguy Marin qui bouleversa  en 1981 les codes dela danse. Inspirée par l’écriture de Samuel Beckett, la chorégraphe française met ici en mouvement une tribu fantomatique. Dix corps au visage crayeux, des laisséspour- compte, surpris d’être là, plongés malgré eux dans la découverte de l’autre, la découverte de soi, entre angoisse, errance, cruautés et ébats. À force de petits gestes, presque rien, émerge soudain un grouillement grotesque qui raconte avec un humour fou les absurdités de l’existence, cet éternel recommencement, notre vie, au fond. Une oeuvre puissante, sans concession, qui a su traverser le temps.

Wonderung @ Nuithonie
May 15 @ 20:00

Extrait:

Après Nebula et META, la chorégraphe fribourgeoise Nicole Morel conçoit un nouveau projet hybride à la lisière de l’art plastique, de la musique et de la danse en compagnie du sculpteur Andrew Hustwaite et du compositeur Fabian Russ. Wonderung, contraction néologique de l’anglais wonder (merveille/ux) et de l’allemand Wanderung (migration/randonnée) simule la base d’entraînement de cinq futurs astronautes. Symbole par excellence de la capacité humaine à s’adapter dans un contexte profondément inconnu, cette mission spatiale fictive explore par le biais du mouvement notre lien au voyage, à l’isolement, à la découverte d’ailleurs et de soi. Une invitation à rêver d’autres possibles, qui explore sur plusieurs terrains d’expression la résonnance des corps face à leur environnement.

 

May
16
Sat
Wonderung @ Nuithonie
May 16 @ 20:00

Extrait:

Après Nebula et META, la chorégraphe fribourgeoise Nicole Morel conçoit un nouveau projet hybride à la lisière de l’art plastique, de la musique et de la danse en compagnie du sculpteur Andrew Hustwaite et du compositeur Fabian Russ. Wonderung, contraction néologique de l’anglais wonder (merveille/ux) et de l’allemand Wanderung (migration/randonnée) simule la base d’entraînement de cinq futurs astronautes. Symbole par excellence de la capacité humaine à s’adapter dans un contexte profondément inconnu, cette mission spatiale fictive explore par le biais du mouvement notre lien au voyage, à l’isolement, à la découverte d’ailleurs et de soi. Une invitation à rêver d’autres possibles, qui explore sur plusieurs terrains d’expression la résonnance des corps face à leur environnement.

 

May
17
Sun
Wonderung @ Nuithonie
May 17 @ 17:00

Extrait:

Après Nebula et META, la chorégraphe fribourgeoise Nicole Morel conçoit un nouveau projet hybride à la lisière de l’art plastique, de la musique et de la danse en compagnie du sculpteur Andrew Hustwaite et du compositeur Fabian Russ. Wonderung, contraction néologique de l’anglais wonder (merveille/ux) et de l’allemand Wanderung (migration/randonnée) simule la base d’entraînement de cinq futurs astronautes. Symbole par excellence de la capacité humaine à s’adapter dans un contexte profondément inconnu, cette mission spatiale fictive explore par le biais du mouvement notre lien au voyage, à l’isolement, à la découverte d’ailleurs et de soi. Une invitation à rêver d’autres possibles, qui explore sur plusieurs terrains d’expression la résonnance des corps face à leur environnement.