Calendar

Jan
30
Thu
Midi, Théâtre! @ Nuithonie
Jan 30 @ 12:15

Extrait:

Midi, théâtre ! est une association romande constituée de 7 théâtres. Le but de l’association est d’ouvrir les lieux en journée en proposant un nouveau rendez-vous théâtral et convivial. Pour le prix d’un menu du jour, le public assistera à une création spécialement mitonnée pour ce rendez-vous et pourra déguster une agape en lien avec le thème de la création.

Voici les spectacles proposés au menu du restaurant le Souffleur à Nuithonie:

  • Venir grande
    « Les géraniums ça sert à se fondre dans le paysage qu’elle dit la mère ».
    Elle a 10 ans et un féroce appétit de vivre. Ses parents et les gens du village – où l’on a tendance à se prendre pour le centre du monde – l’inondent de codes qui organisent la vie en tiroirs bien étiquetés. Mais au gré de ses escapades, elle « vient grande », vaille que vaille. Jusqu’au jour où la tige qui tient toute la famille se brise…

 

  •  Un orage sous le crâne d’un sourd
    La Compagnie Cafuné adapte pour la scène La Prose du Transsibérien, de Blaise Cendrars, un des poèmes les plus fous et libres du vingtième siècle. Portés par la force du poème et la peinture de Sonia Delaunay, les trois comédiens interprètent le voyage dans sa puissance évocatrice. Accompagné de quelques instruments et de quelques tissus, ils redonnent vie et corps aux mots du poète, car la poésie doit être vécue avant tout.« Toute vie n’est qu’un poème, un mouvement. Je ne suis qu’un mot, un verbe, une profondeur, dans le sens le plus sauvage, le plus mystique, le plus vivant. » Blaise Cendrars

 

  •  Une demande en mariage
    Une demande en mariage est une farce en un acte qui dépeint les mésaventures de trois personnages ubuesques devant la nécessité de se marier. Tchekhov traite ici avec légèreté de l’incapacité délirante de l’être humain à se maîtriser lorsque les enjeux sont d’une importance cruciale. La compagnie Barberine revisite cette farce de Tchekhov en développant son propre langage théâtral : une forme de jeu directe et sans limite, des personnages attachants et imprévisibles. Comique de répétition, quiproquos et revirement de situation : tous les ingrédients sont ici réunis pour une pause de midi réussie !

 

  •  Une simple bande étirée dans le bleu
    Gare Cornavin, 1909. Un type bout d’impatience et de chagrin dans une file d’attente. C’est Ferdinand Hodler – oui, le peintre – qui vient de perdre son amante. Augustine est morte et c’est insoutenable. Augustine est morte et cette foule l’insupporte. Il part à Vevey retrouver Valentine, qui mourra elle aussi. Tout ce qui vit finit à l’horizontale, étiré comme un paysage, couché dans le sens du lac. Augustine est morte ; elle est devenue une simple bande sèche étirée dans le bleu. C’est un regard inusité sur Hodler auquel nous convie ce spectacle. Au génie de la peinture suisse se substitue ici un homme giflé par le deuil, au bord de l’implosion. A défaut du pinceau, ce sont la voix d’une soprano, les mots d’un auteur hongrois, le jeu d’un comédien béninois qui donnent naissance aux paysages dessinés par Hodler.

Réservation obligatoire au 026 350 11 00!

Jan
31
Fri
Repas et Cinem’Alt @ Arsen'Alt
Jan 31 @ 18:30

Extrait:

Nous vous avions promis un petit air de Sud des Alpes, le voici !

Avec la participation de Sheila, Patrizia, Laura et Sandra,
nous vous proposons une soirée tessinoise.

 18h30 : apéritif
19h00 : repas

 Menu 1 : Polenta e spezzatino (ragoût) : 18 CHF
Menu 2 : Polenta e formaggi : 16 CHF

 Les desserts sont compris dans le prix.

 Le nombre de places est limité.
Inscription obligatoire pour le repas jusqu’au 24 janvier (préciser le nombre de personnes et les menus (1 ou 2) souhaités).
à l’adresse animation@quartierdalt.ch ou par SMS au 076 344 41 31.


20h30 : Projection du film « Oro Verde »
de Mohammed Soudani (2014), inspiré d’une
histoire vraie qui s’est déroulée au Tessin
au début des années 2000.

L’entrée pour le film est ouverte et gratuite

Feb
14
Fri
La Saint Glinglin @ En ville de Fribourg
Feb 14 @ 18:30

Extrait :

L’IDÉE

“Le jour de la Saint-Valentin a longtemps été célébré comme étant la fête des célibataires et non des couples. Le jour de la fête, les jeunes filles célibataires se dispersaient aux alentours de leur village et se cachaient en attendant que les jeunes garçons célibataires les trouvent. À l’issue de ce cache-cache géant, les couples formés étaient amenés à se marier dans l’année.”

“Allez toutes vous cacher”, nouvellement “Saint Glinglin”, a été créé en 2011 par Danilo Cagnazzo inspiré par le régime moyenâgeux de la Saint-Valentin. Un évènement a lieu en principe chaque 14 février à Fribourg.

LE DÉROULEMENT

Une partie de cache-cache est organisée dans un lieu de Fribourg gardé secret jusqu’au dernier moment. Les filles se cachent et les garçons les retrouvent. La fille offre un cadeau au garçon qui l’a trouvée.
Lorsque toutes les filles ont été retrouvées, un repas pour tous est préparé par les garçons.

LES RÈGLES ET PRINCIPES

– Quiconque peut participer à l’évènement : personne célibataire ou en couple, homme ou femme, jeune ou âgé(e), que l’organisateur connait ou non. Une inscription est requise pour des raisons organisationnelles.

– Le concept est formé en deux parties. A) Une partie de cache-cache. B) Un souper.
Une after peut toujours s’improviser.
Il est possible de participer à une seule des deux parties, même s’il est recommandé de “jouer le jeu”, et donc de participer aux 2 parties.

– Les filles qui participent doivent préparer un cadeau pour un garçon, de préférence un présent qui ne favorise pas trop le commerce, par exemple des biscuits fait maison, un bricolage, un poème, une fleur piquée dans le jardin des voisins, … soyez créatives !

– Les garçons qui participent doivent contribuer au repas pour tous les participants. Soyez créatifs !

– Il se peut que des couples soient formés à l’issue d’un évènement. Néanmoins les évènements ne sont pas du tout organisés dans cet objectif.

– – – – – – – – – – – – – – – –

HEURES ET LIEUX

– 18h30 | Cache-cache | au centre-ville de Fribourg (adresse communiquée après inscription), pour se diriger vers le lieu pour la partie de cache-cache
– 19h30 | Repas 

INSCRIPTIONS – QUESTIONS

Message privé à “La Saint Glinglin” ou à Danilo Cagnazzo au 079 369 01 00 ou à l’adresse danilo.cagnazzo@gmail.com.
Pour l’inscription, simplement annoncer le prénom, le nom et le numéro de téléphone portable. Si vous souhaitez participer à une seule des deux parties de la soirée, merci de le spécifier.
Un message de confirmation sera envoyé.

Places limitées.

– – – – – – – – – – – – – – – –

LA PHILOSOPHIE (pour les curieux-ses)

La Saint Glinglin :

– inclut tout le monde lors de la Saint-Valentin – pas uniquement les personnes en couple.

– ne favorise pas de façon directe l’économie (fête commerciale).

– offre la possibilité de passer une soirée ludique et divertissante.

– stimule les participants à la création (cadeau, repas).

– offre un contexte social, il favorise le partage et les échanges avec des personnes que l’on ne connaît pas nécessairement.

– propose un évènement annuel gratuit.

Mar
5
Thu
Midi, Théâtre! @ Nuithonie
Mar 5 @ 12:15

Extrait:

Midi, théâtre ! est une association romande constituée de 7 théâtres. Le but de l’association est d’ouvrir les lieux en journée en proposant un nouveau rendez-vous théâtral et convivial. Pour le prix d’un menu du jour, le public assistera à une création spécialement mitonnée pour ce rendez-vous et pourra déguster une agape en lien avec le thème de la création.

Voici les spectacles proposés au menu du restaurant le Souffleur à Nuithonie:

  • Venir grande
    « Les géraniums ça sert à se fondre dans le paysage qu’elle dit la mère ».
    Elle a 10 ans et un féroce appétit de vivre. Ses parents et les gens du village – où l’on a tendance à se prendre pour le centre du monde – l’inondent de codes qui organisent la vie en tiroirs bien étiquetés. Mais au gré de ses escapades, elle « vient grande », vaille que vaille. Jusqu’au jour où la tige qui tient toute la famille se brise…

 

  •  Un orage sous le crâne d’un sourd
    La Compagnie Cafuné adapte pour la scène La Prose du Transsibérien, de Blaise Cendrars, un des poèmes les plus fous et libres du vingtième siècle. Portés par la force du poème et la peinture de Sonia Delaunay, les trois comédiens interprètent le voyage dans sa puissance évocatrice. Accompagné de quelques instruments et de quelques tissus, ils redonnent vie et corps aux mots du poète, car la poésie doit être vécue avant tout.« Toute vie n’est qu’un poème, un mouvement. Je ne suis qu’un mot, un verbe, une profondeur, dans le sens le plus sauvage, le plus mystique, le plus vivant. » Blaise Cendrars

 

  •  Une demande en mariage
    Une demande en mariage est une farce en un acte qui dépeint les mésaventures de trois personnages ubuesques devant la nécessité de se marier. Tchekhov traite ici avec légèreté de l’incapacité délirante de l’être humain à se maîtriser lorsque les enjeux sont d’une importance cruciale. La compagnie Barberine revisite cette farce de Tchekhov en développant son propre langage théâtral : une forme de jeu directe et sans limite, des personnages attachants et imprévisibles. Comique de répétition, quiproquos et revirement de situation : tous les ingrédients sont ici réunis pour une pause de midi réussie !

 

  •  Une simple bande étirée dans le bleu
    Gare Cornavin, 1909. Un type bout d’impatience et de chagrin dans une file d’attente. C’est Ferdinand Hodler – oui, le peintre – qui vient de perdre son amante. Augustine est morte et c’est insoutenable. Augustine est morte et cette foule l’insupporte. Il part à Vevey retrouver Valentine, qui mourra elle aussi. Tout ce qui vit finit à l’horizontale, étiré comme un paysage, couché dans le sens du lac. Augustine est morte ; elle est devenue une simple bande sèche étirée dans le bleu. C’est un regard inusité sur Hodler auquel nous convie ce spectacle. Au génie de la peinture suisse se substitue ici un homme giflé par le deuil, au bord de l’implosion. A défaut du pinceau, ce sont la voix d’une soprano, les mots d’un auteur hongrois, le jeu d’un comédien béninois qui donnent naissance aux paysages dessinés par Hodler.

Réservation obligatoire au 026 350 11 00!

Mar
26
Thu
Midi, Théâtre! @ Nuithonie
Mar 26 @ 12:15

Extrait:

Midi, théâtre ! est une association romande constituée de 7 théâtres. Le but de l’association est d’ouvrir les lieux en journée en proposant un nouveau rendez-vous théâtral et convivial. Pour le prix d’un menu du jour, le public assistera à une création spécialement mitonnée pour ce rendez-vous et pourra déguster une agape en lien avec le thème de la création.

Voici les spectacles proposés au menu du restaurant le Souffleur à Nuithonie:

  • Venir grande
    « Les géraniums ça sert à se fondre dans le paysage qu’elle dit la mère ».
    Elle a 10 ans et un féroce appétit de vivre. Ses parents et les gens du village – où l’on a tendance à se prendre pour le centre du monde – l’inondent de codes qui organisent la vie en tiroirs bien étiquetés. Mais au gré de ses escapades, elle « vient grande », vaille que vaille. Jusqu’au jour où la tige qui tient toute la famille se brise…

 

  •  Un orage sous le crâne d’un sourd
    La Compagnie Cafuné adapte pour la scène La Prose du Transsibérien, de Blaise Cendrars, un des poèmes les plus fous et libres du vingtième siècle. Portés par la force du poème et la peinture de Sonia Delaunay, les trois comédiens interprètent le voyage dans sa puissance évocatrice. Accompagné de quelques instruments et de quelques tissus, ils redonnent vie et corps aux mots du poète, car la poésie doit être vécue avant tout.« Toute vie n’est qu’un poème, un mouvement. Je ne suis qu’un mot, un verbe, une profondeur, dans le sens le plus sauvage, le plus mystique, le plus vivant. » Blaise Cendrars

 

  •  Une demande en mariage
    Une demande en mariage est une farce en un acte qui dépeint les mésaventures de trois personnages ubuesques devant la nécessité de se marier. Tchekhov traite ici avec légèreté de l’incapacité délirante de l’être humain à se maîtriser lorsque les enjeux sont d’une importance cruciale. La compagnie Barberine revisite cette farce de Tchekhov en développant son propre langage théâtral : une forme de jeu directe et sans limite, des personnages attachants et imprévisibles. Comique de répétition, quiproquos et revirement de situation : tous les ingrédients sont ici réunis pour une pause de midi réussie !

 

  •  Une simple bande étirée dans le bleu
    Gare Cornavin, 1909. Un type bout d’impatience et de chagrin dans une file d’attente. C’est Ferdinand Hodler – oui, le peintre – qui vient de perdre son amante. Augustine est morte et c’est insoutenable. Augustine est morte et cette foule l’insupporte. Il part à Vevey retrouver Valentine, qui mourra elle aussi. Tout ce qui vit finit à l’horizontale, étiré comme un paysage, couché dans le sens du lac. Augustine est morte ; elle est devenue une simple bande sèche étirée dans le bleu. C’est un regard inusité sur Hodler auquel nous convie ce spectacle. Au génie de la peinture suisse se substitue ici un homme giflé par le deuil, au bord de l’implosion. A défaut du pinceau, ce sont la voix d’une soprano, les mots d’un auteur hongrois, le jeu d’un comédien béninois qui donnent naissance aux paysages dessinés par Hodler.

Réservation obligatoire au 026 350 11 00!

May
14
Thu
Midi, Théâtre! @ Nuithonie
May 14 @ 12:15

Extrait:

Midi, théâtre ! est une association romande constituée de 7 théâtres. Le but de l’association est d’ouvrir les lieux en journée en proposant un nouveau rendez-vous théâtral et convivial. Pour le prix d’un menu du jour, le public assistera à une création spécialement mitonnée pour ce rendez-vous et pourra déguster une agape en lien avec le thème de la création.

Voici les spectacles proposés au menu du restaurant le Souffleur à Nuithonie:

  • Venir grande
    « Les géraniums ça sert à se fondre dans le paysage qu’elle dit la mère ».
    Elle a 10 ans et un féroce appétit de vivre. Ses parents et les gens du village – où l’on a tendance à se prendre pour le centre du monde – l’inondent de codes qui organisent la vie en tiroirs bien étiquetés. Mais au gré de ses escapades, elle « vient grande », vaille que vaille. Jusqu’au jour où la tige qui tient toute la famille se brise…

 

  •  Un orage sous le crâne d’un sourd
    La Compagnie Cafuné adapte pour la scène La Prose du Transsibérien, de Blaise Cendrars, un des poèmes les plus fous et libres du vingtième siècle. Portés par la force du poème et la peinture de Sonia Delaunay, les trois comédiens interprètent le voyage dans sa puissance évocatrice. Accompagné de quelques instruments et de quelques tissus, ils redonnent vie et corps aux mots du poète, car la poésie doit être vécue avant tout.« Toute vie n’est qu’un poème, un mouvement. Je ne suis qu’un mot, un verbe, une profondeur, dans le sens le plus sauvage, le plus mystique, le plus vivant. » Blaise Cendrars

 

  •  Une demande en mariage
    Une demande en mariage est une farce en un acte qui dépeint les mésaventures de trois personnages ubuesques devant la nécessité de se marier. Tchekhov traite ici avec légèreté de l’incapacité délirante de l’être humain à se maîtriser lorsque les enjeux sont d’une importance cruciale. La compagnie Barberine revisite cette farce de Tchekhov en développant son propre langage théâtral : une forme de jeu directe et sans limite, des personnages attachants et imprévisibles. Comique de répétition, quiproquos et revirement de situation : tous les ingrédients sont ici réunis pour une pause de midi réussie !

 

  •  Une simple bande étirée dans le bleu
    Gare Cornavin, 1909. Un type bout d’impatience et de chagrin dans une file d’attente. C’est Ferdinand Hodler – oui, le peintre – qui vient de perdre son amante. Augustine est morte et c’est insoutenable. Augustine est morte et cette foule l’insupporte. Il part à Vevey retrouver Valentine, qui mourra elle aussi. Tout ce qui vit finit à l’horizontale, étiré comme un paysage, couché dans le sens du lac. Augustine est morte ; elle est devenue une simple bande sèche étirée dans le bleu. C’est un regard inusité sur Hodler auquel nous convie ce spectacle. Au génie de la peinture suisse se substitue ici un homme giflé par le deuil, au bord de l’implosion. A défaut du pinceau, ce sont la voix d’une soprano, les mots d’un auteur hongrois, le jeu d’un comédien béninois qui donnent naissance aux paysages dessinés par Hodler.

Réservation obligatoire au 026 350 11 00!