Midi, Théâtre!

When:
30th January 2020 @ 12:15
2020-01-30T12:15:00+01:00
2020-01-30T12:30:00+01:00
Where:
Nuithonie
Rue du Ctre 7
1752 Villars-sur-Glâne
Switzerland
Cost:
30

Extrait:

Midi, théâtre ! est une association romande constituée de 7 théâtres. Le but de l’association est d’ouvrir les lieux en journée en proposant un nouveau rendez-vous théâtral et convivial. Pour le prix d’un menu du jour, le public assistera à une création spécialement mitonnée pour ce rendez-vous et pourra déguster une agape en lien avec le thème de la création.

Voici les spectacles proposés au menu du restaurant le Souffleur à Nuithonie:

  •  Un orage sous le crâne d’un sourd
    La Compagnie Cafuné adapte pour la scène La Prose du Transsibérien, de Blaise Cendrars, un des poèmes les plus fous et libres du vingtième siècle. Portés par la force du poème et la peinture de Sonia Delaunay, les trois comédiens interprètent le voyage dans sa puissance évocatrice. Accompagné de quelques instruments et de quelques tissus, ils redonnent vie et corps aux mots du poète, car la poésie doit être vécue avant tout.« Toute vie n’est qu’un poème, un mouvement. Je ne suis qu’un mot, un verbe, une profondeur, dans le sens le plus sauvage, le plus mystique, le plus vivant. » Blaise Cendrars

 

  •  Une demande en mariage
    Une demande en mariage est une farce en un acte qui dépeint les mésaventures de trois personnages ubuesques devant la nécessité de se marier. Tchekhov traite ici avec légèreté de l’incapacité délirante de l’être humain à se maîtriser lorsque les enjeux sont d’une importance cruciale. La compagnie Barberine revisite cette farce de Tchekhov en développant son propre langage théâtral : une forme de jeu directe et sans limite, des personnages attachants et imprévisibles. Comique de répétition, quiproquos et revirement de situation : tous les ingrédients sont ici réunis pour une pause de midi réussie !

 

  •  Une simple bande étirée dans le bleu
    Gare Cornavin, 1909. Un type bout d’impatience et de chagrin dans une file d’attente. C’est Ferdinand Hodler – oui, le peintre – qui vient de perdre son amante. Augustine est morte et c’est insoutenable. Augustine est morte et cette foule l’insupporte. Il part à Vevey retrouver Valentine, qui mourra elle aussi. Tout ce qui vit finit à l’horizontale, étiré comme un paysage, couché dans le sens du lac. Augustine est morte ; elle est devenue une simple bande sèche étirée dans le bleu. C’est un regard inusité sur Hodler auquel nous convie ce spectacle. Au génie de la peinture suisse se substitue ici un homme giflé par le deuil, au bord de l’implosion. A défaut du pinceau, ce sont la voix d’une soprano, les mots d’un auteur hongrois, le jeu d’un comédien béninois qui donnent naissance aux paysages dessinés par Hodler.

Réservation obligatoire au 026 350 11 00!