Festival Doc’it Yourself

When:
31st August 2021 @ 20:00
2021-08-31T20:00:00+02:00
2021-08-31T20:15:00+02:00
Where:
Le Port de Fribourg
Planche-Inférieure 5
1700 Fribourg
Cost:
Free

Extrait :

Le Festival Doc’it Yourself est né de l’envie de partager des films qu’on aime et qui n’entrent pas les moules standardisés de la diffusion. Installé dans l’espace public, notre vidéo-projecteur construit un autre espace de diffusion désirant faire vivre la discussion, prolonger les histoires, créer des liens. Il propose aux spectateurs de se frayer un nouveau chemin dans les méandres d’un système où la production et la diffusion des images sont devenues des objets de consommation. C’est un cinéma de rue, itinérant et libre. Il pose ses bagages ici ou là et propose des films qui invitent à l’échange d’expériences, de points de vue et de questionnements.

Pour cette deuxième édition, nous désirons revenir au Port, espace qui partage le même état d’esprit que notre festival pour y projeter des films à prix libres. Cette distribution de film alternative veut se rapprocher des spectateurs et donner l’occasion à chacun d’entre eux de voir des films avec son propre budget ainsi qu’avec une approche originale. Le fait de montrer des films réalisés et produits par des cinéastes romands en Suisse romande implique que certains membres des films soient présents pour interagir avec le public avant et après les projections.

No Apologies (50min)

Des hommes noirs, menacés par la police et stigmatisés par la population, se rassemblent dans un lieu autogéré au cœur de la ville. Ils témoignent de leur quotidien et revendiquent leurs identités, sans avoir à s’excuser de ce qu’ils sont.

Anywhere You Find Yourself (12min)

Du texte et des images fixes racontent la rencontre entre une routarde occidentale et un réfugié nigérian dans une auberge au Costa Rica. L’échange de banalités se transforme rapidement en un échange plus profond. La petite chambre d’hôtel devient un espace de partage et de récit.

La Doyenne (12 min)

Morgane est la doyenne de Maison Rouge. Elle a trente-deux ans, dix ans de plus que la réalisatrice, mais porte le même prénom. Cette coïncidence pousse à une rencontre et ouvre les portes d’un petit monde fait de bruits de sabots, de souffles chauds et de regards de chats au coin de la grange.